Magazine Erotisme

Mon propre blog, Chocolat cannelle

Publié le 31 décembre 2009 par Neoplaisir

 

Pour bien finir l'année et commencer la suivante, j'ai décidé aujourd'hui de faire l'auto-promotion de mon blog. Vous qui venez ici, sur ce webzine, vous lisez parfois ou souvent les textes sérieux ou pas que j'y écris (moins en ce moment, j'avoue, mais c'est faute de temps et non faute d'intérêt), et vous ne savez peut-être même pas que mon blog existe. Ma bonne résolution de l'année à venir est donc de vous le présenter, à vous, ignorants que vous êtes encore. Pour ceux qui le connaissent, tant pis, revenez une prochaine fois, j'aurai d'autres choses à vous raconter.

Donc, mon blog, c'est Chocolat cannelle. Ou plutôt c'est un de mes blogs car je suis atteinte d'une maladie qui consiste à multiplier les blogs, sites et même à écrire ailleurs que chez moi. Mais mon temps étant rongé par des termites, je me limite quand même beaucoup ces derniers temps à ce seul blog qui a grosso modo un an et demi d'existence.

Ce blog, c'est quoi ? À la base, un bric-à-brac avec des présentations de livres (et vous en trouverez beaucoup, je lis tout ce qui me passe sous les yeux : littérature érotique, guides sexo et compagnie), des tests de sextoys et autres produits so sexy, un peu de lingerie, qui s'est agrandi au fil du temps avec des rubriques diverses, des bavardages intempestifs sur tout et rien, y compris sur le sexe car soyons tout de même d'accord sur ce point, bien que n'étant pas voué à la pornographie, mon blog n'est pas à mettre sous les yeux d'un enfant de huit ans, et puis des critiques de films alors que je ne suis pas spécialement cinéphile, des participations à des concours photo ou des concours de nouvelles alors que je ne suis ni photographe ni écrivain, des coups de coeur pour les sites des autres, des phases de déprime et des phases d'euphorie, bref, des trucs et des bidules, expression qui résume le mieux ce que cela contient.

Chocolat cannelle    

Le design du blog est à l'image des murs de ma cuisine et en guise d'avatar, vous pourrez admirer un des mes innombrables chapeaux. Si vous doutez encore du bien fondé d'un détour par là-bas, je ne peux que vous conseiller d'y aller : ça ne coûte rien, je ne mange personne et peut-être que le genre fouillis qui y règne vous plaira.

Il me reste à vous souhaiter une excellente année 2010 et plein de jolis petits (et gros) sextoys.

Partager

Retour à La Une de Logo Paperblog