Magazine Erotisme

[Les Chandelles] Absolutly cabaret

Publié le 14 mai 2011 par Shinleo

flyer-mai1_0.jpg

 

Aurions-nous pu rêver plus belle soirée ?

 

Aurions-nous pu vraiment avoir autant de chance et cumuler autant de bonheurs en un seul lieu ?

 

Comment vous illustrer nos émotions de ce soir ?

 

Dois je commencer par ce diner enchanteur, aux milles et une saveurs mijotées de main de maitre par un chef avide de nous faire partager sa passion pour les plats qu’il a amoureusement préparé avec tout le talents que nous lui connaissions déjà ? Et pourtant il réussi à nous surprendre par cette myriade de saveurs dont l’apogée restera ce magnifique plat de saint jacques et de gambas. Mais cela serait indécent de ne pas mentionner cupcakes et tartelettes aux framboises qui nous firent saliver de plaisir.

 

Devrais je plutôt vous narrer ces shows de danseuses burlesques éblouissantes, nos yeux ébahis devant les corsets, les bas couture, les gants de satin, le champagne déversé à même la peau de l’une d’entre elle ? Mais quel conteur saurait en rendre par les mots, la magie visuelle ?

 

Si je ne vous parle pas de cela ni d’autres détails de la soirée trop personnels pour figurer ici, alors peut être suis-je en mesure de vous partager notre surprise et surtout notre joie de voir arriver en fin de diner, nos complices, nos amis sincères, V et O que nous ne nous attendions pas à voir ce soir ?

 

Peut être puis je sous murmurer un peu à propos de ces attentions minutieusement préparées par La Reine des lieux, ces jolies serveuses, ces transformistes qui firent la seconde partie du show alors que la musique battait son plein sur le dance floor ?

 

Je ne sais comment faire, alors plutôt choisir cette rencontre irréel avec cette magnifique asiatique tout droit sortie d’un magazine d’Idols comme il est possible d’en voir tant au Japon, ho oui, la douceur de sa peau, ses longs cheveux, son intimité humide, sa voracité a dévorer Mlle Rose et son abandon lorsque je la goute à mon tour. Mais ce plaisir aussi intense soit il, ne fut il pas qu’une partie de la soirée ?

 

Alors ajoutons aussi le plaisir de revoir G, ce bel éphèbe rencontré récemment au Moon City, mais qui malheureusement ne pu réussir à nous convaincre des bienfaits du trio à deux hommes, pratique qui nous reste décidément hermétique à quelques exceptions près. Dois-je alors avouer que tout ne fut pas parfait ?

 

Hé bien à la réflexion, peut être une seule présence aurait pu rendre l’ensemble encore plus incroyable, car s’ils ont été au cœur de toutes nos conversations de la soirée, occupant nos pensées, ils ne pouvaient être ce soir avec nous. Ils, nos alter égos.

 

Parions qu’ils nous accompagneront lors de notre prochaine visite. Et peut être qu’ils pourront emporter avec eux, un aussi doux souvenir dans leur cœur que ce boa qui a vécu une folle soirée …

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine

  • Erotisme