Magazine Erotisme

Tag, ou quand le sein est une pomme dans une poire où pointe un grain de raisin.

Publié le 12 février 2008 par Monsieur L'Adulte

Houlà. Moi qui pensait m’en sauver, puisqu'assez inaperçu ces temps-ci. J'avais vu la vague déferlée, mais avec l'insouciance d'une Anne-Marie Losique déambulant nue dans un sauna gai, je m'étais cru hors d'atteinte. Grave erreur de stratégie que de sous-estimer la sodomie. Je fus châtié de mon arrogance, car me voilà aujourd'hui dans la mire de Mademoiselle Je.

Règlements :
* Mettre le lien de la personne qui vous tag;
* Mettre les règlements sur votre blog;
* Mentionner six choses/habitudes/tics non importants sur vous-même;
* Taguer six personnes à la fin de votre billet en mettant leurs liens;
* Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées

1-Je conserve précieusement sur mon babillard de la job une napkin de Chez Louis, comptoir à patate d’une redoutable qualité.

2-Je suis séduit par l’idée que la face que fait un artisssse de la chanson sur sa pochette est identique au visage convulsé de la dite vedette lorsqu’elle jouit. Comme elle, elle et lui, ou tel qu'en témoigne Bob, JiPi, Jacques, Mara et autres artisans de la glotte. Pris dans un tout autre contexte, on pourrait aisément se croire voyeur.

3-Le souvenir que je conserve de mes amantes est bien souvent la seconde précise où elles ont dévoilées leurs seins. Le tissus qui les recouvraient jusque là, le geste qui délicatement les exposait. La courbe du sein, son auréole, sa chaleur, la douceur de la peau autour du mamelon qui pointe, la pudeur qui s'évapore, peu à peu, et le regard de ces femmes alors qu’elles savaient la valeur de l’offrande. Tout ça, pour chacune, incrusté en moi. Les nénés, j'en suis quelque fois tombé plus amoureux que de la femme qui les portait.

4-J’égare en moyenne 5 paires de mitaines par hiver. Cette année j’ai remédié à la situation en m’achetant celles reliées par un cordon, comme si j’avais 4 ans et demi. Jusqu’à ce jour le procédé semble fonctionnel. Je ne sais pas trop quoi en déduire pour l'instant, je vis dans le déni.

5-J’entretiens une relation amour-haine qui s’apparente à une forme de plaisir désavoué avec le courrier de Louise, Ginger Spice, mon divan, la liqueur brune, les potins, le film du dimanche matin à TVA et Maïté.

6-J’ai failli me prénommer Claude.

Pour me venger je tag Zen-Abelle, Caro, Cloudy, Cerné, Melou et Panique en stiletto en me disant qu'en même temps ce sera une excellente raison de visiter plus régulièrement ces gens.


Retour à La Une de Logo Paperblog