Magazine Gay

Mister Gay World : Sois beau mais pas que...

Publié le 16 avril 2012 par Veryfriendly

Un concours de la tolérance



Auparavant, ce sont deux Sud Africains qui ont remporté le titre de Mister Gay World pour représenter les droits des homosexuels à travers le monde. Un message d’autant plus fort car il s’agit d’africains souhaitant agir concrètement pour faire réagir les autres Etats du continent sur les conditions et les droits des homosexuels, notamment dans les pays musulmans.
Mister Gay World : Sois beau mais pas que...

Le combat des candidats

Mister Gay World : Sois beau mais pas que... C’est Andreas Derleth, un allemand de 22 ans vivant en Nouvelle Zélande qui remporte le titre de Mister Gay World. Le concours sur les terres africaines donne encore plus de valeur à cette élection montrant un espoir pour les autres pays africains qui condamnent les unions de personnes du même sexe, en particulier chez les lesbiennes où des « viols correctifs » sont pratiqués afin que celles-ci reprennent ce qu’ils pensent être « le droit chemin ». En Afrique du Sud, les homosexuels y ont plus de droit qu’en France ou ils autorisent l’union de personnes de même sexe ainsi que l’adoption, bien que certaines agressions et discrimination continuent d’être perpétrées contre les gays noirs et lesbiennes.

Plusieurs candidats ont du renoncer au concours car leur famille fut menacée par le gouvernement, comme Taura Zhanje, candidat du Zimbabwe ou Robel Hailu, éthiopien qui fut déshérité dès que sa famille apprit son titre national. Le candidat Namibien, Wendelinus Hamutenya fut même agressé après son élection dans son pays.

L’Asie reste sous représentée dans cette élection tant il est dangereux pour les candidats de se représenter sans représailles, en particulier ou la religion brime l’union homosexuelle. En Chine, le candidat Xiao Dai a été réprimé par son pays pour avoir tenté de participer au concours international malgré les interdictions. En Europe aussi, le candidat Bulgare s’est vu perdre son emploi après avoir participé au concours.
En revanche, on voit quelques efforts venant de certains pays qui se voient plus ouverts à la discussion et débats, comme en Ethiopie…

Les actions des ambassadeurs

Lance Weyer, candidat sud africain mais conseiller municipal d’opposition à East London a mis en avant l’engagement de l’Afrique du Sud en faveur de la communauté homosexuelle auprès du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unis et invite les autres dirigeants des pays africains à suivre cette voie.

"Nous avons besoin de travailler avec ces gouvernements pour les sensibiliser. Vous ne pouvez pas décider que vous allez défendre certains droits et pas d'autres !"

Mais aussi agir pour la santé des gays et lesbiennes concernant les infections sexuellement transmissible comme le SIDA, mais aussi les troubles de la sexualité communes à chaque homme comme l’éjaculation précoce ou l’impuissance masculine qui sont parfois difficile à aborder auprès d’un médecin fermé à l’idée de relation homosexuelle.
La santé pour la communauté gays dans les pays ou l’homosexualité est considérée comme une maladie, peut être difficile d’accès et compliquée pour ces patients qui ne peuvent avoir un dialogue avec un professionnel de santé sans risques.

Nous espérons qu’Andreas Derleth, Mister Gay World 2012 pourra être un bon ambassadeur des droits des homosexuels, mais aussi honorer et faire valoir partout dans le monde les droits de la communauté LGBT.
Mister Gay World : Sois beau mais pas que...

Retour à La Une de Logo Paperblog

Dossiers Paperblog

Magazine