Magazine Cinéma

Chronique de « En route » de Huysmans

Par Jean-Baptiste Messier
Chronique de « En route » de Huysmans

Présentation :
" Dans ce roman autobiographique, l'auteur conte l'histoire d'un écrivain et de son retour à la religion catholique. Admirateur du Moyen Âge, des cathédrales, de la peinture religieuse ancienne, le héros séjourne dans un couvent pour tenter de résoudre son drame de conscience. Roman de conversion, - et la conversion des artistes, de Claudel à Péguy ou Ghéon, au tournant du siècle est un phénomène de société -, celle-ci échoue. Roman de la vie spirituelle, de l'église et du couvent, il ouvre une voie originale, où triompheront Mauriac et Bernanos. Enfin, c'est, comme À Rebours, une grande rêverie narcissique, un monologue intérieur où luttent l'imaginaire érotique et la prière, l'esthétisme et l'ascétisme. Comme l'a dit l'auteur lui-même, il est tombé "comme un aérolithe". "

Mon avis : tout lecteur de n'importe quelle époque peut se projeter dans ce narrateur en quête de foi

Duretal, le narrateur de Huysmans (son double), nous livre ici tous ses atermoiements, ses doutes, ses résistances avant de franchir le pas, de faire son séjour à la Trappe et s'abandonner à la foi chrétienne.
C'est une narration subjective, au rythme très vivant, très proche du cours des pensées. Et comme le sujet (la conversion à la foi chrétienne) est intemporel, le livre le devient aussi. Au contraire de Houellebecq qui dépeint les affres de l'esprit d'un narrateur englué comme une mouche sur un papier tue-mouches dans les mictions de notre société moderne, Huysmans, lui, nous livre les angoisses d'un narrateur, confronté à la foi chrétienne, la peur du saut de la foi. Je le compare à Houellebecq, car ce dernier faisait de Huysmans le sujet de thèse de son héros dans son roman " Soumission ". Et de nombreux effets de miroir, parallèles peuvent être retrouvés entre les oeuvres de ces deux auteurs.
Il est intéressant de noter comment la liturgie, les chants, les cérémonies impressionnent la sensibilité et l'imagination de Duretal sans parler des lectures religieuses. J'ai découvert grâce à ce livre de nombreuses choses sur la théologie et la mystique chrétienne, notamment le concept de vie purgative, illuminative et unitive. Les étapes de l'illumination chrétienne.
Duretal s'élève en dehors des conventions de la société de son époque grâce à sa conversion, à son envie de soumission au catholicisme. Le récit des tourments de Duretal peut être aussi actuel que le récit de n'importe quel narrateur à n'importe quelle époque concernant ce même sujet. On l'imagine en train de parler tout seul, de ratiociner, de faire de grands gestes dans la rue, comme en proie à quelque folie intérieure.

Chronique de « En route » de Huysmans

Chronique de « En route » de Huysmans

Chronique de « En route » de Huysmans

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l'idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)

Cet article, publié dans chronique, Livres, Non classé, religion, spiritualité, est tagué chronique, En route, houellebecq, huysmans, littérature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines