Magazine Côté Femmes

Le Feeldoe : un gode double SANS ceinture pour un plaisir partagé

Publié le 09 juillet 2008 par Nathalie Giraud

Ce soir, j'ai choisi de vous parler d'un sex toy porté par les femmes... mais pas "queue"... par les hommes aussi et pour la pénétration ...assurément !
Dans le genre télé achat, nous avons le Feeldoe, "Made in America" pour une relation femme à femme ou homme femme !
Contraction de "feel", sentir et "dildo", gode, ou "doer", agir / acteur, ce gode ceinture SANS ceinture, vibrant et jouissif pour les 2 partenaires a été imaginé par Mia, lesbienne militante, au cours de 10 années de recherches intensives, en particulier pour sa partenaire testeuse...
Partant du constat qu'un gode ceinture est généralement peu pratique à porter, parfois encombrant et pas excitant pour celle qui le porte, elle a donc développé ce nouveau genre de sextoy unique en son genre.
Commercialisé par la firme américaine Tantus Inc, connue pour toutes ses créations en silicone 100% medical grade, le Feeldoe est un phénomène récent en France, enfin moins de 3 ans quand nous l'avons proposé à la vente sur notre site, grâce aux recommendations de nos clients.
Alors comment ça marche ?
En pure silicone médical, matière hypoallergénique, semi rigide et résistant, doux au toucher, la petite tête au bout arrondi de ce gode ceinture sans ceinture (= sans sangles, ni harnais) se positionne soit dans le vagin, soit dans dans l'anus, la partie phallique étant alors utilisée comme telle pour pénétrer sa / son partenaire.
Comme le coude du Feeldoe est doté de 3 aspérités en relief, celui-ci stimule le clitoris ou le périnée du porteur.
De plus, la grande particularité du Feeldoe est qu'il vibre. Fourni avec une petite capsule vibrante insérée dans la base du coude, les vibrations se propagent tout le long du sextoy pour le double plaisir et du donneur et du receveur.
Et comme d'habitude, afin de faciliter l'introduction et pour le confort des 2 partenaires, n'oubliez pas d'utiliser un lubrifiant à base d'eau, tel le Geline B40. Si vous utilisez du silicone, c'est fichu ! Cela fragilise la matière et la rend collante. Vous êtes prévenus !
Avec ce design, le plaisir est réellement partagé physiquement et non plus psychiquement en quelque sorte. Celle qui le porte est stimulée de plusieurs façons : à l'intérieur sur le Point G et à l'extérieur tout au long de la vulve et du clitoris.
Son port encourage aussi les contractions du périnée - faire ses exercices de Kegel et muscler son vagin devient un jeu ... d'adultes consentants !
De plus, la personne qui porte le Feeldoe est autonome dans ses mouvements.
En général, même si les premières utilisations demandent un petit peu d'apprivoisement et de persévérance - il est souvent nécessaire de s'aider avec les mains pour maintenir le sextoy en bonne place -, les utilisatrices ont de suite une bonne amplitude de pénétration et une grande liberté de mouvement.
De la danse du ventre aux déhanchements à la Elvis Presley en passant par les bascules du bassin à la Michael Jackson, le contrôle n'est plus seulement entre vos mains mais bien au creux de vos reins !
Et s'il s'adapte tout à fait à l'anatomie féminine d'une part et s'emboite bien de l'autre part, il peut aussi s'adapter à la morphologie masculine. Utilisé pour pallier à une érection défaillante ou pour s'enorgueillir de 2 sexes parfaitement tendus et donc apte à une double pénétration, anale et vaginale, le Feeldoe permet de permuter les rôles.
Pour des jeux de rôles complètement inversés, où quand le pénétrant devient pénétré, il s'ouvre à sa dimension féminine d'accueil... Ce qui est sûr c'est qu'un homme qui accepte d'être "pris" par une femme, sodomisé, est un homme d'ouverture et d'écoute qui n'a plus peur ni de la Femme, dans sa toute puissance sexuelle ni de lui-même dans son entièreté et sa capacité à jouir autrement...
En vente sur notre site : 120 euros pour la version fine Feeldoe bleu et le Feeldoe violet en diamètre normal et 130 euros pour le Feeldoe Expert noir au diamètre + large pour les plus gourmand(e)s !


Retour à La Une de Logo Paperblog